Belgrade, un charme inoubliable à deux heures de Paris

belgradeAutrefois capitale de la Yougoslavie, aujourd’hui celle de la Serbie, Belgrade refait surface depuis quelques années dans la liste des destinations touristiques les plus attrayantes. Car, si l’architecture de la « ville blanche » n’a pas la splendeur de sa voisine Budapest (à cause de son histoire mouvementée, Belgrade a dû renaître de ses cendres plus d’une trentaine de fois), elle propose bien d’autres atouts. Les night-clubbers l’ont rebaptisée la « Barcelone de l’Est », près d’un touriste sur cinq y vient pour y faire du tourisme médical (et plus particulièrement du tourisme dentaire), mais la ville présente bien d’autres visages que celui des boîtes de nuit et des cliniques low-cost.

Quel est donc ce mystère qui donne à Belgrade ce charme si saisissant ? Il suffit peut-être d’admirer, du haut de la forteresse de Kalemegdan, le panorama sur le Danube et de son affluent la Save, qui se faufilent au travers des quinze collines sur lesquelles s’étend la capitale serbe. Le parc de la forteresse est un havre de paix, tout près du centre ville, où les Belgradois se promènent entre les monuments. On y remarque notamment la statue érigée en l’honneur de la France, qui a apporté à la Serbie une aide précieuse durant la Première Guerre Mondiale, un conflit dans lequel a disparu plus du quart de la population serbe…Kalemegdan

De la forteresse, la rue piétonne Knez Mihailova, avec ses nombreux cafés, restaurants et boutiques, conduit les badauds vers Skadarlija, le « Montmartre » belgradois. De nombreux poètes qui ont séjourné, et aujourd’hui, c’est la gastronomie et la musique traditionnelles qui y règnent. Un peu plus loin, l’impressionnante cathédrale Sainte Sava semble trôner sur la ville (même si l’on peut regretter que l’intérieur n’ait pas encore été entièrement rénové).Knez Mihailova

Avec ces quartiers et ses attractions culturelles (près de  300 monuments, plus de 70 bibliothèques, 30 théâtres, environ 50 musées, 40 églises et plus de 700 sites archéologiques) il y a donc tant de choses à voir à Belgrade. Mais s’éloigner du centre-ville permet aussi de découvrir d’autres petites perles tout aussi appréciables.

D’abord, l’île d’ Ada Ciganlija, de fait une île artificielle : à Belgrade, les gens l’appellent « la plage », car tout est fait pour que l’on s’y sente aussi bien qu’en bord de mer. Certes, pas de sable, mais des pelouses aménagées, un grand parc que l’on peut parcourir à pieds ou en vélo, des terrains de sport, et, sur le fleuve, la possibilité de nager (l’eau est contrôlée régulièrement), de faire du pédalo… Le dimanche, la moitié de la ville s’y retrouve, et pourtant l’endroit, immense, ne semble jamais envahi par la foule. On peut y déguster un sandwich ou une pizza, siroter son café et, tout simplement, prendre le temps de vivre…Ada Ciganlija

Autre détour tout aussi agréable, la charmante petite ville de Zemun se trouve à une vingtaine de minutes du centre de Belgrade en autobus, et l’ambiance y est bien différente de celle de Belgrade. Ici, le rythme est plus lent, les bâtiments semblent plus anciens et d’un style différent (et de fait, ils le sont), et le quai du Danube paraît plus tranquille. C’est que Zemun était longtemps située dans l’Empire Austro-Hongrois, juste à la frontière, et ne fut réuni à la Serbie (comme le reste du pays actuel) qu’en 1918. Aujourd’hui, c’est le lieu de villégiature des Belgradois, qui y viennent souvent en soirée pour en arpenter les ruelles sinueuses (et plus anciennes, Zemun ayant échappé aux bombardements durant la Seconde Guerre Mondiale), et traîner jusqu’au milieu de la nuit dans les cafés.Zemun

A deux heures d’avion de Paris, Belgrade est donc une ville plus qu’intéressante, « dépaysante » aussi par la diversité de sa culture : on est à la limite entre l’Occident catholique et le Monde orthodoxe, ce qui se constate par exemple par l’utilisation des alphabets latin et cyrillique, mais aussi à la frontière avec l’Empire Ottoman (la très jolie mosquée mérite elle aussi une visite). Il s’agit aussi une destination très abordable, compte tenu de la différence du coût de la vie. Une excellente idée pour un long week-end !

Le site de l’organisation du tourisme serbe propose de nombreuses informations pratiques et culturelles sur Belgrade, de même que celui de l’office du tourisme belgradois.

Publicités

À propos Chrissand
On est un couple de voyageurs des 4 coins du monde qui vous proposent tous nos bons plans et conseils pratiques pour voyager en toute tranquilité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :