Le Pérou, sur les traces des cultures pré-incas

Qui n’a jamais rêvé de découvrir le Pérou des Incas, grand empire mystérieux bâtisseur du fameux Machu Picchu ? De nombreux itinéraires permettent de partir à la découverte de la culture Inca. Pourtant, le Pérou est un large pays qui regorge de secrets et de cultures, bien avant l’arrivée des Incas.

Le nord du pays en est le miroir envoutant.  En effet, quand il s’agit du Pérou, on parle presque exclusivement des Incas. Certes ils ont dominé par la force ou le verbe de nombreuses autres cultures vers le nord et vers le sud. Pourtant, ils se sont largement inspirés des pratiques et des acquis de chacune de ces cultures, d’où le bond en avant des connaissances incas. Mais l’empire Inca a peu duré, moins d’un siècle, en raison de l’arrivée des espagnols. On parle tant des incas car d’une part c’est eux que les espagnols ont rencontré puis dominé. D’autre part, la beauté du Machu Picchu fait que le tourisme se concentre plus sur le Sud Pérou. Mais le Nord est plus varié en histoire et non moins riche en sites archéologiques.  On vous emmène dans une escapade pour découvrir le Nord Pérou, un Pérou différent sur les traces des cultures Pré-Incas …

Notre itinéraire commence sur le site de Chavin de Huantar, à 3 heures de route de Huaraz, haut lieu de pèlerinage de la culture Chavin. Apparu en 900 avant JC, ce peuple se distingue par ses pyramides, ses sanctuaires et ses sculptures en pierre. Son territoire s’étendait sur 1000 km de la ville de Chiclayo (780 km au nord de Lima) à Ica (300 km au sud de la capitale). Ce site a été inscrit au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco en 1985. Vous pouvez y découvrir l’organisation sociale, mais surtout religieuse des Chavins, avec notamment deux structures principales : l’ancien temple avec sa cour centrale et le nouveau temple, plus massif avec ses sculptures et ses colonnes gravées. Les tunnels et galeries des temples créent une acoustique tout à fait particulière dans un environnement naturel verdoyant. Un musée archéologique existe sur le site et expose des instruments à vents, des céramiques et des pierres sculptées.

Chavin voyage Perou

Chavín de Huántar est un site archéologique situé à 3 200 m d’altitude dans les Andes

Prochain arrêt, la Huaca de La Luna, au pied du Curo Blanco, haut lieu de culte des Moches, peuple apparu en 800 av JC. Situé à quelques kilomètres de la ville de Trujillo, l’immense pyramide inverse de 6 étages s’érige dans cette ville administrative et religieuse. Vous pourrez admirer les fresques qui ornaient la pyramide, avec plusieurs représentations de leur dieu « le décapiteur », représenté comme un monstre. Une fois de plus, un musée est dédié à la culture Moche à quelques centaines de mètres du site. Considérés comme les meilleurs céramistes de l’ancien Pérou, ils ont aussi été de grands cultivateurs grâce à la construction de canaux d’irrigation et de réserves d’eau dans le désert.

huaca luna

La huaca de la Luna est un temple, ayant la forme d’une pyramide à degrés

Fresque huaca luna

Huaca Luna et ses fresques

Pour faire un bond dans cette culture, vous ne pouvez pas passer à coté de Huaca Rajada, situé près du village de Sipan dans la région de Lambayeque. Complexe funéraire le plus imposant de la culture Moche, il regorge de mystères. Il est le théâtre de la plus grande découverte archéologique des 30 dernières années suite à la découverte de la tombe d’un haut dirigeant Moche, le seigneur de Sipan, en 1987 par Walter Alva Alva et Luis Chero Zurita.

Perou Huaca Rajada

Complexe Archéologique de Huaca Rajada

Sa sépulture témoigne de sa haute position sociale : cadavres de deux couples et d’un chien surement sacrifiés lors de sa mort, bijoux d’or et de coquillages, pectoral et vêtements militaires : tout est resté intact.

Huaca Perou

La huaca Rajada est le plus important complexe funéraire de la culture Moche

Le musée Tumbas Reales de Sipan, situé dans la ville voisine de Lambayeque, présente les découvertes tardives de ce complexe. Il regorge de savoirs sur la culture Moche, grands constructeurs et céramistes aux rites funéraires étonnants. Il est notamment dédié à la magnifique tombe du seigneur de Sipan exposée dans la salle royale.

On vous emmène maintenant découvrir le site archéologique de Chan Chan, nommé patrimoine culturel de l’Humanité en 1986. Cité précolombienne la plus étendue du monde et capitale du royaume Chimor, elle aurait accueilli près de 50 000 habitants chimus. À la fin du règne de l’empire Wari, une petite communauté de la région de Moche (sud de Trujillo à 560 km au nord de Lima) commence à se développer pour former un des plus grands royaumes de l’ancien Pérou, le royaume Chimor.  Ce peuple a probablement été vaincu par les Incas au XVe siècle. Grands agriculteurs, céramistes et métallurgistes, le site regorge de palais et de mausolées témoins de cette culture. Les murs sont couverts de reliefs géométriques et zoomorphes où sont représentés pélicans, loutres et poissons, symbole de l’attachement des Chimus à la mer. Vous retrouverez notamment les somptueux palais du Laberinto et du Gran Chimu ainsi que les citadelles de Chayguac et d’Uhle. Sur le site, un musée expose les découvertes des fouilles archéologiques menées par le péruvien Francisco Emilio Iriarte Brenner dès 1964 puis par l’équipe du projet Chan Chan  lancé en 1972 par Harvard.

Chan chan perou

La civilisation Chimu nous a laissé les ruines d’une très grande ancienne cité: Chan Chan.

Prochain arrêt, retour à la culture Moche avec la visite du site archéologique de Brujo, reflet des cérémonies des Moches. Ces 4 édifices principaux témoignent du mélange de culture et de la superposition des peuples ayant vécus dans la région. Le peuple Lambayeque a, par exemple, utilisé le lieu de culte comme cimetière puis les espagnols y construisent une chapelle, qui sera ensuite détruite. On retrouve toujours la première construction Moche, ornée de colonnes recouvertes de poissons.

El Brujo Perou

El Brujo est un site archéologique de la côte nord du Pérou.

Tombes, fresques de prisonniers, de danseurs et de sacrifices vous plongent dans cette culture ancestrale. Le clou du spectacle est la momie de la dame de Cao exposée au musée qui porte son nom. Comme le seigneur de Sipan, elle est incroyablement bien conservée et ses nombreux ornements et bijoux témoignent d’un haut statut social, preuve que les femmes occupaient des fonctions politiques, militaires et religieuses clés chez les Moches.

Perou Brujo

Le site archéologique de Brujo

Enfin, comment passer à côté de la forteresse de Kuelap, site majeur de la région Amazonas du Nord Pérou construit par le peuple des nuages, les Chachapoyas. Cette merveille située dans une zone isolée de la cordillère centrale ne recevait que 2 % des visiteurs du Pérou avant l’arrivée du téléphérique inauguré en 2017. En effet, l’accès au site de la citadelle de Kuelap a été grandement facilité par la construction du premier téléphérique du Pérou entre Tingo Nuevo et Parador de La Malca, point de départ de la visite. Les télécabines offrent une vue imprenable sur la dense végétation péruvienne ainsi que sur les terrasses des villages de paysans le tout dans une ambiance mystique avec le brouillard qui se propage dans les sommets. Une fois arrivés au sommet, vous découvrez le surnommé « Machu Picchu du Nord ». Sa construction est estimée entre 500 et 800 après JC. Longtemps resté enfoui sous la vegetation de propriétaires péruviens, le site fut redécouvert en 1843. Le mur principal impressionne de part sa hauteur, plus d’une vingtaine de mètres, résultat d’une superposition de construction, de « couches de vie »  à la mort de chaque chef de famille. La citadelle aurait été le théâtre d’un massacre au 15eme siècle, des cadavres ne respectant pas les rites funéraires des Chachapoyas ayant été retrouvés sur les lieux. Grand peuple guerrier, il aurait été conquis par les incas après s’être rallié aux espagnols.

forteresse des Chachapoyas,

Kuélap est une forteresse des Chachapoyas

A 50km de Tingo, dans le village de Leymebamba, il vous faut aussi visiter le musée de Leymebamba où sont regroupées 220 momies Chachapoyas découvertes dans la lagune des condors, haut lieu de randonnés et treks. Les Chachapoyas avaient des rites funéraires très codifiés. Ils pratiquaient notamment l’embaumement des morts en ôtant les organes internes, en plaçant des boules de cotons entre les dents et dans les joues pour en conserver la forme. Les corps étaient ensuite inhumés en position quasi-fœtale.

Musée de Leymebamba

Le Musée de Leymebamba expose 219 momies

Partir sur les traces des civilisations pré-incas est une très jolie façon de découvrir le nord du Pérou et tous ses trésors. Voici un exemple de circuit, qui vous permettra de traverser les régions de Huaraz, Trujillo et Chachapuyas, en visitant les étonnants sites archéologiques  pour découvrir des cultures passionnantes ayant marquées les rites incas ainsi que la culture péruvienne.

 

 Lucie de Perú Excepción

À propos Chris
On est un couple de voyageurs des 4 coins du monde qui vous proposent tous nos bons plans et conseils pratiques pour voyager en toute tranquilité.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :